Cégépiens d'exception

Natacha Gagné

Professeure et directrice des programmes de premier cycle au département d’anthropologie de l’Université Laval, madame Gagné s’intéresse aux relations entre minorités et majorités dans les États pluralistes et aux questions autochtones.

Dans le cadre de ses recherches, elle tente de cerner les influences du type d’État, des histoires coloniales et du poids démographique des populations autochtones sur la formulation des revendications souverainistes en Océanie. Plus récemment, elle fut amenée à étudier la situation des autochtones sans statut au Canada qui empruntent la voie des tribunaux pour se faire reconnaître ainsi qu’aux legs coloniaux dans la justice dans les territoires français d’outre-mer.

Auteure de nombreux livres et articles, elle est aussi membre de plusieurs équipes et centres de recherches. Sa notoriété et sa réputation l’ont conduite dans des universités à travers le monde pour y prononcer des conférences.

D’ailleurs, madame Gagné collectionne les honneurs. Elle a reçu, pour ses recherches doctorales, le Prix d’excellence Salisbury pour la recherche de la Société canadienne d’anthropologie. Récipiendaire du Prix du Jeune chercheur de la Faculté des sciences sociales de l’Université d’Ottawa, elle a aussi été nommée Fellow de l’Association for Social Anthropology in Oceania.

Un nom surgit immédiatement à la mémoire de madame Gagné lorsqu’elle évoque les souvenirs de son passage au Cégep de Thetford, soit celui de son professeur de sociologie, Pierre Vachon, qui lui a suggéré l’idée de devenir anthropologue. Un conseil qu’elle a suivi et qu’elle affirme n’avoir jamais regretté.

« Mon passage au Cégep a eu une influence fondamentale sur ma carrière à cause des professeurs passionnés que j’ai eu la chance d’avoir en sciences humaines, littérature et philosophie, mais aussi d’une rencontre qui m’a mise sur le chemin de l’anthropologie. J’ai été séduite par cette discipline extraordinaire ».

Natacha Gagné

X