Cégépiens d'exception

René Doyon

Originaire de Thetford Mines, c’est à l’issue de ses études, à l’aube des années ’90, que M. Doyon entame une impressionnante et prestigieuse carrière d’astrophysicien. De chercheur à ses débuts, il est aujourd’hui professeur titulaire au département de physique de l’Université de Montréal.

Reconnu comme une sommité dans le domaine de la recherche sur les planètes extra-solaires, ses recherches ont mené à d’importantes découvertes. C’est à lui, notamment, qu’on doit la toute première photographie d’une planète à l’extérieur du système solaire. L’exploit devait d’ailleurs lui valoir en 2008 le prix de Scientifique de l’année, décerné par Radio-Canada.

Directeur de l’Observatoire du Mont-Mégantic et de l’Institut de recherche sur les exoplanètes, il est un des quatre chercheurs principaux impliqués dans la construction du télescope spatial James-Webb, un observatoire complexe de 10 milliards de dollars, développé par la NASA avec le concours de l’Agence spatiale européenne et l’Agence spatiale canadienne. Il mène également divers projets d’instrumentation astronomique d’avant-garde (caméra et spectrographe) pour l’Observatoire du Mont Mégantic et d’autres observatoires à Hawaii et au Chili.

Malgré tous ses succès, M. Doyon demeure humble et rappelle que ses années au Cégep de Thetford s’inscrivent parmi les plus grands moments de sa vie, là où il a forgé de grandes amitiés.

« Le Cégep de Thetford a eu une grande influence sur ma vie et ma carrière. Plusieurs cours et des professeurs m’ont marqué, notamment en philosophie. Mon intérêt pour les sciences s’est cristallisé à ce moment. La véritable piqûre pour devenir astrophysicien s’est confirmée au Cégep de Thetford ».

René Doyon

X