Transformez votre expérience en diplôme!

Vous avez acquis une solide expérience de travail, mais vous n’avez pas de diplôme? La RAC est une démarche qui permet de faire évaluer et reconnaître officiellement ce que vous connaissez ou savez faire.

Reconnaissance des acquis et des compétences (DEC en Pharmacie)

Vous êtes intéressé?

Considérant que les outils nécessaires à une analyse RAC sont en développement par le ministère et une équipe d’experts, cette page sert exclusivement de base de données. Nous souhaitons en effet obtenir vos coordonnées pour que nous puissions ensuite faire un suivi auprès de vous. Les outils nous sont promis pour la fin de juin 2020. Nous vous contacterons, par courriel, le moment venu. Merci de votre intérêt.

Laissez-nous vos coordonnées

Est-ce que la RAC est faite pour vous?

Pour réussir à avoir ce diplôme, il faut avoir une bonne expérience dans un emploi relié. Avoir étudié dans le domaine est également un plus.

Une démarche simple

Il vous faut remplir l’autoévaluation de vos acquis, en lien avec les compétences du programme choisi. Prévoir 30-60 minutes pour remplir le formulaire en ligne.

Vous aurez besoin de votre certificat de naissance et de vos relevés de notes pertinents.

Des frais de 50 $ sont applicables pour l’ouverture et l’analyse de votre dossier (frais non remboursables).

L’entrevue de validation vous permettra d’avoir l’heure juste sur vos connaissances par rapport aux compétences du programme ciblé.

Cette rencontre dure de 60 à 90 minutes avec un expert de contenu et pourrait se faire en ligne ou par téléphone. À la suite de cet entretien, un rapport vous est transmis sur l’état de vos compétences, afin que vous puissiez prendre une décision quant à la poursuite de la démarche en RAC. Le conseiller pédagogique est là pour vous appuyer dans cette réflexion.

Si vous prenez la décision de poursuivre le processus, vous aurez à réussir les évaluations. Ces travaux ou examens sont corrigés par un expert de contenu. Les cours et les notes se cumulent sur le relevé de notes officiel. À la fin de la démarche, vous obtiendrez votre diplôme, qui est le même que reçoit un étudiant en classe traditionnelle.

Advenant un ou des échec(s), il y a possibilité de reprise. Des conditions s’appliquent.

Compte tenu des résultats de l’évaluation des compétences, vous pourriez être invité à suivre une formation destinée à vous permettre de mieux intégrer les compétences qui n’auraient été démontrées que partiellement. Ces formations peuvent prendre différentes formes : module de formation en groupe restreint, lectures ciblées, tutorat, etc.

Questions fréquentes

Oui. Si, en cours de démarche, une tâche particulière est requise en milieu de travail, il ne sera pas nécessaire que ce milieu de travail soit votre employeur. Il est à noter que lorsque le candidat est sans emploi, la démarche pourrait être soutenue financièrement par Emploi-Québec.

Non. Les expériences de vie sont aussi prises en compte. Elles doivent cependant être en rapport avec les compétences du programme d’études que l’on souhaite se faire reconnaître. Les loisirs, les engagements citoyens, les actions bénévoles, etc., sont tous considérés lors de l’analyse du dossier. Jumelés aux expériences de travail, ils enrichissent le parcours expérientiel.

Oui, les acquis scolaires seront traités et pour le reste, c’est la RAC en tant que telle qui sera la marche à suivre.

Oui. Toute expérience pertinente et significative est valable, peu importe les lieux où les apprentissages se sont réalisés.

Oui, si les cours postsecondaires réussis ont un rapport avec le programme d’études pour lequel une démarche de RAC est amorcée. C’est le cégep qui a la responsabilité de reconnaître ces acquis scolaires. C’est à lui que revient la décision d’octroyer ou non des équivalences ou des substitutions sur la base du dossier de candidature et d’une analyse sérieuse.

Oui, si vous avez pu développer ces compétences par vos expériences dans votre vie adulte. Certains acquis scolaires pourraient aussi être considérés. Une analyse sera nécessaire.

Oui. Le diplôme obtenu à la fin de la démarche, que ce soit une attestation d’études collégiales (AEC) ou un diplôme d’études collégiales (DEC), est le même que celui obtenu à la suite de sessions de cours suivis en classe.

Peut-être. Quelques cours complets pourraient être requis pour obtenir votre diplôme ou votre attestation. Les spécialistes se prononceront à partir de l’analyse de votre dossier de candidature et de l’entrevue de validation qu’ils feront avec vous au début de la démarche de RAC. Si par ailleurs, ils vous indiquent que toutes les compétences du programme peuvent être évaluées selon la reconnaissance des acquis et des compétences, aucun cours complet ne devrait être à suivre en classe.

La démarche de RAC est individuelle. La personne y progresse en étant accompagnée de professionnels et de spécialistes de contenu qui s’y connaissent. Les intervenants en RAC, par exemple, transmettent les conditions de reconnaissance, donnent les résultats de chaque évaluation, font part du cheminement, etc.

Plus vous pouvez y consacrer votre temps, plus vite se terminera la démarche. Celle-ci est individuelle en grande partie. Ainsi, le temps requis pour l’ensemble de la démarche dépend beaucoup du temps que vous pouvez y investir.

Pour les personnes bénéficiant de la gratuité scolaire (citoyen canadien ou résident permanent et résident au Québec), les frais sont de même type pour tous les cégeps (ex. : droits d’admission, droits de reconnaissance des acquis et des compétences), mais les montants peuvent varier d’un établissement à l’autre.

Non. Même si la démarche de RAC est assumée par un établissement scolaire et qu’elle mène à la diplomation, elle n’entre pas dans le cadre des formations standards en classe pour lesquelles les prêts et bourses pourraient être octroyés.

logo-formation-continu-complet-fond-noir

Vous voulez en savoir plus sur la RAC?

N’hésitez pas à nous contacter pour nous poser vos questions!

Par courriel au rac@cegepthetford.ca
ou par téléphone au 418 338-8591, poste 315

X