Des emplois variés à la grandeur du Québec

Technologie minérale

Spécialisation en minéralurgie (271.AC)

Pourquoi choisir la minéralurgie ?

Au Cégep de Thetford, nous savons que les amoureux de la science souhaitent évoluer dans un milieu où la technologie n’a pas de limite et où les défis sont nombreux et diversifiés. En minéralurgie, tu auras une place privilégiée au cœur du développement des énergies vertes de demain ! Tu seras entre autres formé dans le but d’apprendre à travailler en équipe, tant en usine, en laboratoire, en centre de recherche, sur un site minier ou encore en environnement minier. Tu acquerras l’expertise technique pour traiter le lithium, le cuivre, l’or, le graphite et bien d’autres et tu apprendras tout ce qu’il y a à savoir sur la production de concentrés de métaux suivant l’extraction du minerai.

NOUVEAU – En choisissant d’étudier en Technologie minérale, tu pourras bénéficier dès la session d’automne 2022 du nouveau programme de bourses Perspective Québec. Tu auras ainsi droit à une bourse de 1 500$ à chaque session terminée pendant tes trois ans d’études, pour un total de 9 000$!

Tu apprendras à…

  • Optimiser et développer des nouveaux procédés de transformation et de concentration de la matière minérale
  • Déterminer la pureté des échantillons de minéraux
  • Effectuer des analyses chimiques et physiques sur des roches, minéraux et différents métaux
  • Voir au bon fonctionnement des circuits de concentration
  • S’assurer du respect des normes environnementales et apporter les correctifs nécessaires au besoin

Taux de placement : 100 %

Source : MELS, Relance des finissants, 2018

La science au coeur de l'action !

Une formation Techno

Drones, réalité virtuelle et plus encore !

Le Département de technologie minérale du Cégep de Thetford innove en développant une simulation en réalité virtuelle permettant de repousser les limites de l’apprentissage en classe. Le scénario de réalité virtuelle te permettra de vivre une situation en lien avec la santé et la sécurité sur un chantier minier. Tu pourras ainsi faire face à une problématique réelle du métier et acquérir de l’expérience à ce niveau.

2 stages rémunérés

Tu seras prêt pour le marché du travail !

En étudiant en Technologie minérale, tu auras droit à 2 stages en alternance travail-études (ATE) rémunérés en entreprise (salaire très intéressant). Tu pourras donc mettre en pratique tes connaissances et t’initier au monde du marché du travail tout en te faisant valoir auprès des employeurs. De plus, c’est le Cégep qui s’occupera de te trouver des stages motivants et enrichissants!

15 000 $ en bourses par année

Offertes par Rio Tinto

La compagnie minière Rio Tinto est heureuse de remettre 3 bourses de 5 000 $ à des étudiants qui se démarquent de manière particulière dans leurs études, et ce, chaque année. Les bourses couvrent les trois profils de formation en géologie appliquée, exploitation et minéralurgie. Les étudiants de deuxième et de troisième année sont admissibles. Un processus de sélection est mis en place par les enseignants du Département de technologie minérale pour déterminer les candidats correspondant le mieux aux standards d’excellence.

Témoignage en minéralurgie

Murielle Todori, graduée en Technologie minérale

Murielle Todori, technicienne en minéralurgie, mine Mont-Wright, témoigne de son expérience professionnelle dans l’industrie minière québécoise.

Tu habites à plus de 60 km du Cégep de Thetford ?

Inscris-toi et cours la chance d’obtenir une bourse Parcours annuelle de 7 500 $

Certaines conditions s’appliquent.

Une carrière scientifique t'intéresse ?

Une fois diplômé, tu accéderas à des possibilités d’emploi autant dans les grandes villes qu’en régions éloignées, avec des horaires et des conditions de travail très variés! Tu auras la chance de mettre à contribution ton expertise et de travailler au cœur de l’action. Quelles que soient tes ambitions, il y a une place pour toi !
  • Compagnies d’exploitation minière
  • Producteurs de pierres et de granulats
  • Laboratoires d’analyses et d’essais de matériaux
  • Centres de recherche
  • Usines de transformation
  • Cimenteries et producteurs de chaux
  • Et plus encore!

Grille de cours

Dans la vie de tous les jours, les médias (télévision, radio, journaux, revues) nous bombardent d’informations sur les concepts de santé, bien-être et qualité de vie auxquels chaque individu doit tendre. Le cours “Se situer au regard de sa santé” tentera de vous situer face à la pratique de l’activité physique dans vos habitudes de vie et l’impact de celle-ci sur les différents paramètres d’une santé globale. Pour y arriver, on vous donnera naturellement de l’information pertinente sur ce que sont les concepts santé globale et condition physique en mettant en lumière les éléments qui les influencent. Ensuite, à l’aide d’une batterie de tests, on vous confrontera personnellement sur l’état de ces différents éléments chez vous-mêmes. Et, comme la théorie le soutient, il y a des moyens à notre disposition pour améliorer cette situation. L’activité physique régulière, pratiquée intelligemment et en respectant ce que nous sommes, jumelée avec des modifications dans d’autres habitudes de vie telles que le tabagisme, l’alcoolisme, les habitudes alimentaires s’avèrent une formule gagnante pour vivre en harmonie et conserver un état de santé et bienêtre intéressant.
Le cours de Philosophie et Rationalité est un cours de formation générale qui vise à introduire l’élève à la philosophie et à son histoire. Dans ce cours, l’étudiant aura l’occasion d’étudier la pensée des premiers philosophes. Il aura également l’occasion de penser par lui-même et de discuter de différents thèmes qui sont toujours d’actualité. Une grande partie de la session sera consacrée à l’argumentation afin de permettre à l’élève de comprendre les bases de l’argumentation et de structurer sa pensée. Il formera chez l’étudiant une pensée rationnelle et critique. De plus, ce cours permettra également à l’étudiant de se questionner sur certaines valeurs de la société actuelle et également d’améliorer sa culture générale.
Le cours Écriture et littérature entame l’étude de l’héritage littéraire français. Il comprend trois volets qui se chevaucheront durant toute la session: l’histoire de la littérature française du Moyen Âge au XVIIIe siècle, les techniques et la méthode d’analyse littéraire et, finalement, l’amélioration de la langue. La compétence de ce cours est, au final, de rendre compte de textes littéraires de genres variés et de différentes époques dans une analyse littéraire d’au moins 700 mots.
Que ce soit sur le terrain ou pour le travail intérieur, un technicien se doit de connaître et maîtriser certains concepts mathématiques liés à son domaine. De la topométrie au concassage, en passant par la résistance des matériaux, ces notions sont incontestablement essentielles. Les applications ne manquent pas, d’où le nom du présent cours : Mathématiques appliquées 1 en technologie minérale. Tout en leur permettant de consolider certaines connaissances du secondaire, ce cours, premier d’une séquence de deux cours, vise à rendre les étudiants et les étudiantes aptes à manipuler efficacement des concepts mathématiques reliés aux technologies minérales. Pour y arriver, l’accent sera mis autant sur la modélisation et la résolution de problèmes que sur l’interprétation des résultats. La trigonométrie est un sujet très important puisqu’elle est utilisée dans énormément de calculs chez la technicienne et le technicien et cette étude se terminera avec l’étude du jalonnement, des notions d’arpentage, des calculs de distances et bien d’autres.
Ce cours du programme de Technologie minérale est dispensé à la première session. Aucun cours préalable n’est requis. Ce cours est un préalable relatif au cours 271-214-RA (Pétrologie et pétrographie), dispensé à la deuxième session en technologie minérale. Le premier volet du cours « Planète terre et minéralogie » porte sur la mise en pratique des techniques d’identification et sur les modes de formations et de classifications des minéraux. Tous les travaux pratiques d’identification des minéraux sont réalisés en laboratoire. Les minéraux étudiés sont ceux composant les roches ainsi que les minéraux ayant une importance économique. Le deuxième volet du cours « Planète terre et minéralogie » porte sur les phénomènes géologiques associés à la géodynamique interne et externe de la Terre. Ces cours magistraux visent la compréhension et la visualisation de la géologie globale de la Terre par rapport à son histoire, sa composition, sa structure et son changement perpétuel superficiel en relation avec la formation des minéraux composant les roches. Plusieurs sorties et visites sur le terrain permettent de mieux comprendre les phénomènes discutés en classe.

À l’aide d’exemples concrets, ce cours permet à l’étudiant de se familiariser avec les termes et techniques du domaine minier. Il permet à l’étudiant de connaître les méthodes d’exploitation des mines et carrières généralement utilisées. L’étudiant découvre aussi les fonctions de travail associées à son domaine. Ce cours est à la première session du programme de technologie minérale. Les principaux objectifs du cours sont :

• Donner une vue d’ensemble du secteur minier ;

• Présenter à tous les futurs techniciens, quelle que soit leur orientation ultérieure, des notions générales et fondamentales des opérations minières incluant les carrières;

• Faire connaître les tâches accomplies par le technicien.

La session compte en moyenne 29 heures de cours par semaine (sans le temps d’études).

Le cours de philosophie l’Être humain est inscrit dans la formation générale et suit le cours Philosophie et rationalité. Tout en maintenant la poursuite du développement de la pensée rationnelle entamé dans le premier cours, ce cours de philosophie vise à faire découvrir à l’élève les différentes conceptions de l’homme et de la société à travers l’histoire. L’élève, tout au long du cours, devra poser un regard critique sur les conceptions enseignées et sur leurs impacts dans l’histoire et dans notre société d’aujourd’hui. De plus, comme tous les cours de philosophie, il contribuera à la transmission d’une culture générale et au développement de la pensée rationnelle et critique.
Ce cours fait suite au premier cours de français que vous avez suivi. On y poursuivra l’étude de l’héritage littéraire francophone. Par contre, le travail que l’on vous demandera de produire sera très différent de celui de la précédente session. Il s’agissait alors de faire l’analyse littéraire d’un texte ; il s’agit maintenant d’expliquer diverses visions du monde par le biais d’une dissertation explicative. Le but de ce cours est d’apprendre à repérer des représentations du monde dans des œuvres appartenant aux grands courants littéraires des XIXe et XXe siècles. Il s’agira aussi de comparer ces visions du monde, d’en dégager les conformités et les écarts. Celui ou celle qui pourra maîtriser l’art de la dissertation explicative saura structurer sa pensée logique et la communiquer de façon claire.
Que ce soit sur le terrain ou pour le travail intérieur, un technicien se doit de connaître et maîtriser certains concepts mathématiques liés à son domaine. De la topométrie au concassage, en passant par la résistance des matériaux, ces notions sont incontestablement essentielles. Les applications ne manquent pas, d’où le nom du présent cours : Mathématiques appliquées 1 en technologie minérale. Tout en leur permettant de consolider certaines connaissances du secondaire, ce cours, premier d’une séquence de deux cours, vise à rendre les étudiants et les étudiantes aptes à manipuler efficacement des concepts mathématiques reliés aux technologies minérales. Pour y arriver, l’accent sera mis autant sur la modélisation et la résolution de problèmes que sur l’interprétation des résultats. La trigonométrie est un sujet très important puisqu’elle est utilisée dans énormément de calculs chez la technicienne et le technicien et cette étude se terminera avec l’étude du jalonnement, des notions d’arpentage, des calculs de distances et bien d’autres.
Ce cours est dispensé à la 2e session du programme de Technologie minérale. Aucun cours préalable n’est requis. Au terme de ce cours, l’étudiant a une connaissance sur l’industrie des granulats tant au niveau des sources de matériaux à utiliser et de la production en carrière et en gravière. En laboratoire, il apprend à concasser et à tamiser la pierre, à faire des analyses granulométriques ainsi que d’autres applications pour connaître les propriétés physiques des matériaux. De plus, à l’aide d’applications concrètes, ce cours permet à l’étudiant de comprendre les principes fondamentaux du broyage et de la classification. Ces principes constituent la base de la concentration des minéraux et seront repris dans tous les cours de minéralurgie. L’étudiant apprendra aussi à effectuer les calculs relatifs aux pulpes et aux classificateurs. Les équipements de laboratoire permettront aux étudiants de se familiariser avec l’opération d’un circuit de broyage.
Dans ce cours, tu apprendras les notions de base de la topométrie ainsi que les méthodes de bases de calculs et de mesure de coordonnées. Tu apprendras à manipuler correctement certains instruments relatifs au nivellement, aux mesures de distances et aux mesures d’orientations. Tu apprendras également à prendre des notes de terrain d’une façon efficace et à calculer des volumes à l’aide de plans. Tu produiras des plans de tes travaux de terrain à l’aide d’un logiciel spécialisé. Ce cours est le premier de la séquence de topométrie et est suivit par le cours de topométrie 2 à la troisième session.

Au terme de ce cours, l’élève pourra :

1) identifier les principales roches ignées, sédimentaires et métamorphiques (40), à l’aide de la composition minéralogique, la texture et la structure;

2) connaître les systèmes de classification, les caractéristiques, l’occurrence et les modes de formation des roches ignées, sédimentaires et métamorphiques;

3) estimer les facteurs d’exploitabilité des roches comme pierres de construction et ornementales et comme roche hôte des minéraux économiques.

Le cours Exploitation des ressources minérales II (ERM2) permet à l’étudiant d’acquérir une vue d’ensemble de l’exploitation souterraine des ressources minérales; essentiellement dans un contexte géologique québécois. Ces exploitations sont très principalement réalisées dans une roche dure (hard rock mining) et les ressources exploitées sont généralement des métaux de base associés à des sulfures. Des minéraux et métaux, précieux et industriels y occupes tout de même une place non négligeable. À l’intérieur de ce contexte, l’étudiant se familiarisera avec les notions, approches et techniques conceptuelles fondamentales de cette industrie. De même, un effort conséquent sera porté sur la terminologie des infrastructures, les équipements, appareillages et machineries les plus usuels. L’étudiant découvrira aussi les fonctions de travail associées à son domaine. Ce cours est situé à la deuxième session du programme et fait suite au cours Exploitation des ressources minérales I (ERM1), lequel est préalable relatif.

Ce cours est dispensé aux étudiants et étudiantes en technologie minérale, toutes options confondues. Le cours étant situé à la deuxième session du programme, les élèves ont une bonne connaissance du milieu de l’industrie minérale et des conditions de travail dans ce domaine. Le cours est donné avant le premier stage en milieu de travail obligatoire dans le programme de technologie minérale. Ce cours vise à sensibiliser les élèves à la sécurité et à la santé au travail dans le domaine de la technologie minérale. Conjointement à la consultation des statistiques d’incidents et d’accidents en milieu de travail, les étudiants apprennent les principaux points des Lois et Règlements en vigueur. Au terme de ce cours, le futur technologue est en mesure d’identifier les risques et de corriger les situations dangereuses en milieu de travail, d’adopter des comportements sécuritaires et de connaître les actions à prendre lors d’un incident. Au terme de ce cours, l’étudiant sera en mesure de :

• Pouvoir identifier les risques et les dangers de son futur milieu de travail ;

• Reconnaître les moyens à prendre pour adopter des comportements sécuritaires ;

• Connaître les actions à prendre lors d’un accident de travail ainsi que les droits et devoirs applicables à ce genre de situation par la réglementation québécoise.

Le cours est divisé en trois parties et dont deux d’entre elles sont reconnues par un organisme, soit la Commission scolaire de la vallée de l’Or en ce qui a trait à la « Formation modulaire du travailleur minier, module 1 », et par l’Association Sectorielle Paritaire (A.S.P.) de la Construction pour la partie traitant du « Cours sur la santé et sécurité générale sur les chantiers de construction ».

La session compte en moyenne 32 heures de cours par semaine (sans le temps d’études).

Nous avons eu l’occasion, lors des deux premiers cours de la séquence, de nous pencher sur la littérature française et ses origines. Bien qu’elle soit capitale à notre héritage culturel, il faut savoir aussi approfondir notre identité et connaître les chemins à travers lesquels elle s’est tissée. L’étude de notre littérature demeure un moyen privilégié d’accéder à la compréhension de notre culture. Ce cours nous présentera un panorama général de la littérature québécoise des origines à nos jours (roman, nouvelle, théâtre, poésie, essai). Par le biais de dissertations critiques, nous serons en mesure d’apprécier la place de notre littérature dans la littérature francophone actuelle. L’art de l’argumentation que nous avons mis à profit lors du cours sur la dissertation continuera ici de nous servir. En somme, la compétence de ce cours est d’apprécier la littérature québécoise à l’intérieur de la littérature francophone et d’en rendre compte dans une dissertation critique.
Ce cours du programme de Technologie minérale est dispensé à la troisième session. Le cours Méthodes de réduction et de classification des matériaux (271-334-RA) est préalable à ce cours. Ce cours représente la base des procédés minéralurgiques tels que la concentration des minéraux par méthodes gravimétriques, méthodes magnétiques, électrostatiques et par flottation. Une introduction aux procédés pyrométallurgiques et hydrométallurgiques sera aussi présentée. Les contenus théorique et pratique seront arrimés afin que les aspects vus en classe soient mis en pratique par les étudiants dans la même journée ou la même semaine si possible, ou la semaine suivante tout au plus. Les examens porteront simultanément sur la théorie et sur les laboratoires. Habiletés génériques • Le traitement de l’information (recueillir l’information et les données pertinentes); • Capacité d’analyse (observer); • Méthodes d’auto-apprentissage; • Techniques d’acquisition de connaissances (recherche d’information); • Langage informatique (savoir utiliser des moteurs de recherches spécialisés).
Ce cours est dispensé à la 3e session du programme de technologie minérale. Aucun cours préalable n’est requis. Au terme de ce cours, l’étudiant a une bonne connaissance des aspects environnementaux des sciences de la terre en générale et de l’exploitation des ressources minérales en particuliers tant au niveau de l’hydrologie, de l’hydrogéologie, de la géoenvironnement que de la gestion des impacts environnementaux d’une exploitation minière. En laboratoire, il apprend à planifier, exécuter et interpréter un levé piézométrique ainsi qu’une campagne d’échantillonnage d’un ancien site minier. Il apprend également à décrire granulométriquement un échantillon de sol.
Deuxième de la série, ce cours fait suite aux cours topométrie I. Dans ce cours, tu apprends et appliques les différentes techniques d’implantation et de localisation de différents objets sur le terrain. Tu apprends à répartir correctement l’imprécision des mesures. Tu utilises les données recueillies ainsi qu’un logiciel spécialisé pour dessiner un plan. Tu apprends à utiliser un GPS de précision et une station totale.

La session compte en moyenne 29 heures de cours par semaine (sans le temps d’études).

Le cours de philosophie Éthique et politique fait partie de la formation générale et suit les cours Philosophie et rationalité et L’être humain. Il vise à amener l’élève à se situer de façon critique par rapport à différents courants de pensée éthiques et politiques. Par la suite, l’élève aura l’occasion d’appliquer ces théories éthiques à des problèmes actuels de la société ou à des problèmes liés à son domaine d’étude. L’élève utilisera les notions d’argumentation et d’analyse, déjà acquises par le biais des premiers cours de philosophie, afin de résoudre des problèmes éthiques d’aspect personnel, social ou politique. Il pourra également faire des liens sociaux historiques entre les philosophes vus dans le premier et le deuxième cours de philosophie. De plus, comme tous les cours de philosophie, il contribuera à la transmission d’une culture générale et au développement de la pensée rationnelle et critique.
Chaque jour, nous sommes amenés à communiquer. Pour que cette communication soit efficace, il faut tenir compte d’une multitude de facteurs. Le but que nous poursuivons dans ce cours est de perfectionner notre capacité de communiquer autant de façon orale que par écrit. Cette compétence à communiquer est fondamentale, on l’éprouve dans bien des situations. Dans le cadre de ce cours, l’étudiant devra créer et produire une pièce de théâtre visant à illustrer un thème en fonction d’objectifs de communication qui seront également développés, soit informer, former, divertir. Cette compétence à communiquer la richesse des textes littéraires ou non est une compétence transférable. En effet, celui ou celle qui saura maîtriser les différentes techniques à la base de ce type de communication pourra réinvestir cette compétence et l’appliquer aux mille et une situations de la vie de tous les jours.
Les étudiants inscrits à l’ensemble 3, en éducation physique, ont tous en commun le fait qu’ils sont à leur dernier contact avec de l’activité intégrée obligatoirement dans leur cadre-horaire hebdomadaire. En plus de continuer à vous offrir cette opportunité, l’ensemble 3 dont la compétence à atteindre est : « Gérer sa pratique régulière de l’activité physique dans sa vie quotidienne dans une perspective de santé » tentera de vous faire connaître les principes fondamentaux sur ce qu’est une pratique de l’activité physique dans une perspective santé; de vous la faire vivre directement lors de votre activité encadrée et aussi de vous fournir les outils nécessaires afin d’intégrer cette pratique dans votre vie de tous les jours. La gestion de votre pratique régulière de l’activité physique par le biais d’un programme personnel hebdomadaire sera donc l’objet principal de ces quelques trente heures. Vous aurez donc à mettre en lumière quelles sont vos forces et faiblesses; quel est votre objectif visé; vos goûts; vos intérêts; l’état de votre condition physique; votre disponibilité; les facilités sportives; votre budget; etc. Tout ça bien sûr orienté, ayant comme visée première, une perspective de santé globale. Pendant les quinze prochaines semaines, vous aurez donc la possibilité de vivre en harmonie avec la dimension physique de votre personne, tout en respectant les autres facettes : sociale, affective, intellectuelle et spirituelle (morale). Par cette démarche, nous souhaitons que, dans le futur, l’activité physique fera partie prenante de votre mode de vie.
Ce cours est dispensé à la 4e session et a comme préalable relatif le cours de Méthodes de réduction et de classification des matériaux. Ce cours vient consolider les notions acquises jusqu’à maintenant tout en approfondissant l’industrie des granulats. Que ce soit sur l’industrie elle-même ou en laboratoire pour bien connaître les propriétés physiques de la pierre et comprendre la caractérisation des matériaux et le travail avec des essais standardisés. L’étudiant compile et interprète les résultats en utilisant les normes du Ministère des transports.
Le programme de Technologie minérale vise à former des techniciens en géologie, en exploitation et en minéralurgie. Ces techniciens effectuent leur travail en collaboration et sous la supervision de divers professionnels : géologues, géophysiciens, géochimistes, hydrogéologues, ingénieurs de procédé ou en environnement, personnes chargées des activités de forage, dynamiteurs, techniciens en instrumentation, etc. L’acquisition de notions chimiques par l’intermédiaire du cours de Chimie appliquée à la technologie minérale fera donc de l’étudiant un technicien apte à communiquer adéquatement avec les scientifiques qu’il croisera dans le cadre de son travail. De plus, cela facilitera la compréhension de certains phénomènes miniers, permettra la compréhension des principes sous-jacents à certaines techniques et à certaines technologies utilisées dans le cadre de ce travail et permettra l’adaptation à certains changements technologiques. De façon plus spécifique, ce cours a pour but d’amener l’étudiant à analyser les conditions d’équilibre et la cinétique d’une réaction chimique. Pour ce faire, les transformations chimiques et physiques de la matière seront introduites à l’étudiant à partir de notions chimiques de base et d’exemples concrets directement reliés à sa future profession. Par exemple, l’étude des réactions d’oxydoréduction, réactions chimiques de transfert d’un ou de plusieurs électrons, sont au cœur de la formation de la rouille et du dépôt d’un massif métallique, deux phénomènes d’intérêts en technologie minérale. La réalisation d’exercices et de quelques laboratoires illustreront ces notions, permettront à l’étudiant de développer une démarche expérimentale appropriée et feront ressortir l’importance de la sécurité au travail et de la protection de l’environnement. Dans tous les travaux exigés, l’étudiant devra faire preuve de rigueur, de minutie, d’ordre et de méthode. Cela permettra à ce dernier d’acquérir et/ou de développer des attitudes et des comportements propres à la démarche scientifique et essentiels à l’exercice de sa future profession, tels que l’esprit d’analyse, l’esprit de synthèse, la capacité de résoudre des problèmes et l’autonomie.
Ce cours est dispensé à la 4e session du programme de technologie minérale. Le cours de Éléments de physique appliquée dispensé à la deuxième session est préalable relatif. Au terme de ce cours, l’étudiant connaîtra quelques notions fondamentales de la statique, ainsi que de la résistance et la déformation des matériaux utile dans le secteur minérale. Il pourra appliquer ces notions à des matériaux de constructions minières (acier et béton de ciment) et aux matériaux servant de fondation pour ces dernières (sols). En laboratoire, il apprend à manipuler correctement certains instruments servant à la mesure de données de différents essais de déformation en contrainte uniaxiale. L’étudiant devra aussi interpréter les essais en laboratoire réalisés et en rendre compte selon des standards établis. Conséquemment, le cours de construction et matériaux en technologie minérale a pour objet de fournir une assise au futur technologue dans le secteur du contrôle et de l’instrumentation des terrains minier. Ce cours permet aussi au futur technologue de faire face à diverses exigences techniques liées à la mécanique des sols (géotechnique), à la mécanique des roches et au contrôle des matériaux.

Ce cours est situé à la troisième session du programme de Technologie minérale et fait partie des cours du tronc commun.

Ce cours vise à développer l’élément de compétence suivant :

• Analyser le fonctionnement d’un circuit hydraulique (0343)

Au terme de ce cours, l’élève devra être capable :

• De manipuler avec précaution les liquides;

• De comprendre et d’appliquer les principes du comportement des fluides incompressibles (hydrostatique et hydrodynamique);

• De déterminer les pertes de charge dans les tuyaux cylindriques;

• De comprendre le fonctionnement et les caractéristiques de divers types de pompe;

• De comprendre les étapes de sélection des pompes;

• D’utiliser des logiciels de systèmes de pompage;

• De communiquer adéquatement avec divers fournisseurs.

La session compte en moyenne 32 heures de cours par semaine (sans le temps d’études).

Ce cours du programme de Technologie minérale est dispensé à la cinquième session. Le cours Procédés minéralurgiques (271-215-RA) est préalable à ce cours. Ce cours présente les phénomènes d’interfaces, les réactifs ainsi que les différents mécanismes chimiques et physiques que l’on retrouve dans un système de flottation. Les contenus théorique et pratique seront, autant que faire se peut, arrimés afin que certains aspects vus en classe soient mis en pratique par les étudiants lors des laboratoires dans la même semaine si possible, ou la semaine suivante tout au plus. Ainsi, certaines explications du déroulement des activités en laboratoire se feront en classe, et grâce à l’arrimage théorie/pratique, un retour sur ce que les étudiants auront expérimentés en laboratoire sera effectué en classe afin de consolider les acquis.

Ce cours est situé à la cinquième session du programme de Technologie minérale et est obligatoire pour les finissants de minéralurgie. Les préalables relatifs aux cours de gestion des impacts environnementaux sont les cours de procédés minéralurgiques. Au terme de ce cours, l’élève devra être en mesure :

• d’être conscient des enjeux environnementaux reliés à l’activité minière et d’en connaître les principaux impacts environnementaux

• de prendre conscience des lois et des règlements relatifs à l’environnement minier

• d’acquérir les méthodes de traitement et d’entreposage des rejets miniers afin d’en réduire l’impact sur l’environnement

• de comprendre la problématique environnementale entourant le drainage minier acide

• de prélever des échantillons de résidu minier ou d’effluents, de faire des observations relatives à ces prélèvements et de poser un constat environnemental.

Ce cours constitue la suite logique des cours : « Broyage et classification » et « Procédés minéralurgiques ». À l’aide d’applications concrètes, ce cours permet à l’étudiant de comprendre les principes fondamentaux de l’hydrométallurgie. L’étudiant apprend aussi à effectuer les calculs nécessaires à la mise en marche et à l’opération d’un circuit d’hydrométallurgie. L’étudiant se familiarise avec l’extraction des métaux contenus dans un minerai par dissolution dans de l’eau et un solvant. L’étudiant apprend notamment comment l’aluminium, l’or et le zinc sont produits à partir de minerais. L’étudiant effectue toutes les étapes des essais d’hydrométallurgies : préparation des réactifs, dissolution, séparation des solides et des liquides, concentration et analyse des résultats. Il devra aussi optimiser les différents paramètres d’opération afin d’obtenir les meilleurs rendements possibles.
Ce cours du programme de Technologie minérale est dispensé à la cinquième session. Le cours Procédés minéralurgiques (271-215-RA) est préalable à ce cours. Celui-ci consiste essentiellement à appliquer des méthodes de concentration des minéraux par méthodes gravimétriques, méthodes magnétiques et électrostatiques afin de les intégrer à l’intérieur de circuits de concentration physique fonctionnant en continu. Les étudiants doivent eux-mêmes faire le montage des circuits de concentration. Le cours se déroulera en grande partie en laboratoire.

La session compte en moyenne 31 heures de cours par semaine (sans le temps d’études).

La minéralurgie est une spécialisation de l’industrie minière qui se concentre sur l’ensemble des opérations de préparation mécanique et de traitements chimiques des minerais. Elle englobe toutes les techniques désignées sous les noms de préparation, valorisation, concentration, enrichissement et traitement des minerais. Généralement, lorsque l’hydrométallurgie et la pyrométallurgie s’appliquent à des matières minérales brutes au voisinage du lieu d’extraction, il s’agit aussi de minéralurgie. L’appellation devient alors hydrominéralurgie ou pyrominéralurgie. Étymologiquement, hydrominéralurgie signifie minéralurgie en phase aqueuse d’où l’utilisation du préfixe hydro qui signifie eau. Il s’agit donc de la minéralurgie par voie chimique en phase liquide qui couvre tous les procédés et toutes les techniques impliqués dans l’extraction des métaux contenus dans les minerais bruts par dissolution dans une phase liquide. En ce qui concerne la pyrominéralurgie, il s’agit de la minéralurgie nécessitant un traitement thermique d’où l’utilisation du préfixe pyro qui signifie feu. Bref, la minéralurgie regroupe l’ensemble des techniques de traitement de matières minérales brutes ayant pour objet d’obtenir par voie physique, chimique ou thermique, des produits directement utilisables par l’industrie ou transformables par le métallurgiste. Les techniciens en minéralurgie travaillent à la mise au point, à l’amélioration et à l’optimisation des procédés de concentration et d’extraction de ressources minérales et au contrôle des effluents miniers. Ils sont employés dans les usines de concentration et d’extraction, dans les laboratoires miniers, dans les carrières, dans les complexes métallurgiques, dans les laboratoires d’analyse spécialisés et dans les centres de recherche. Les tâches effectuées en minéralurgie sont de deux ordres. 1) En recherche appliquée et en services techniques, les techniciens effectuent divers essais (essais de concentration gravimétrique ou magnétique, de bouletage, de flottation, d’hydrométallurgie et d’extraction pyrométallurgique), participent à la conception de procédés minéralurgiques et exécutent des travaux de caractérisation chimique, physique ou mécanique des échantillons. 2) En production, les techniciens contrôlent l’efficience des procédés minéralurgiques, contribuent à leur implantation et assurent le contrôle environnemental des résidus miniers. Les techniciens en minéralurgie effectuent leur travail sous la supervision d’un chef-analyste, d’un métallurgiste, d’un directeur d’usine, d’un ingénieur de procédé ou en environnement et d’un contremaître de production. Ils travaillent en collaboration avec des techniciens en instrumentation, des opérateurs de procédé, du personnel d’entretien, des consultants et des entrepreneurs en travaux de construction. Le cours Analyses chimiques des minerais traitera donc des techniques de valorisation des minerais. Il abordera des sujets comme les caractéristiques minéralogiques, la préparation, la réactivité et la représentativité des échantillons (ex. : minerais, concentrés, rejets d’usine et réactifs usés) ainsi que la granulométrie et la pyroanalyse. L’étudiant y apprendra à déterminer correctement la concentration de l’élément ou du composé chimique présent dans l’échantillon initial. À l’aide de protocoles, il expérimentera aussi différentes techniques chimiques employées en minéralurgie (ex. : titration et électrolyse) tout en apprenant à manipuler de la verrerie de laboratoire (ex. : pipettes et électrodes) qui s’y rapporte. De plus, grâce à la collaboration du Centre de technologie minérale et de plasturgie (CTMP), il se familiarisera avec certains appareils tel qu’un analyseur de carbone et de soufre, un spectromètre d’absorption atomique et un spectromètre à fluorescence. Cette immersion dans le monde de la recherche le sensibilisera aux conditions de travail (équipement de sécurité et travail d’équipe), aux normes du milieu minier et au concept de secret professionnel (respect de la confidentialité). Enfin, à l’aide de logiciels, l’étudiant élaborera des graphiques et rédigera des documents. Ces documents devront présenter de façon détaillée et objective les résultats qu’il aura analysés ainsi qu’une critique de la vraisemblance desdits résultats et de leur valeur significative en fonction de la répétabilité et de la marge d’erreur des analyses. L’utilisation du vocabulaire appropriée et l’exactitude des calculs seront considérées tout au long de la session.
L’étudiant apprend à contrôler l’efficacité d’un procédé de séparation des solides et des liquides. La filtration est l’une des méthodes abordées dans ce cours. L’élève devra analyser les performances du système et apporter, si nécessaire, des modifications aux réglages opérationnels afin de respecter les critères de performances qu’il aura préalablement établis.
Ce cours est la suite du cours Flottation 1. L’élève apprend le fonctionnement d’appareils industriels employés pour concentrer les minéraux avec la méthode de flottation et à choisir ceux qui sont les plus appropriés. L’élève planifie, exécute et évalue des essais de flottation fait à partir de matière minérale, d’équipements semi-industriels de flottation et d’instruments de laboratoire.
Ce cours permet à l’étudiant de se familiariser avec le traitement à haute température de la matière minérale. L’étudiant effectue différents essais d’extraction pyrométallurgique en appliquant les notions vues en classe. Il doit établir un protocole expérimental, procéder aux essais, analyser les donnés des essais et communiquer les résultats. La pyrométallurgie est largement employée pour produire du plomb et du cuivre à partir de matière minérale.
Ce cours constitue la suite logique des cours : « Broyage et classification », « Procédés minéralurgiques » et « Hydrométallurgie ». À l’aide d’applications concrètes, ce cours permet à l’étudiant de comprendre les principes fondamentaux de l’hydrométallurgie. L’étudiant apprend aussi à effectuer les calculs nécessaires à la mise en marche et à l’opération d’un circuit d’hydrométallurgie. L’étudiant se familiarise avec l’extraction des métaux contenus dans un minerai par dissolution dans de l’eau et un solvant. L’étudiant apprend notamment comment l’aluminium, l’or et le zinc sont produits à partir de minerais. L’étudiant effectue toutes les étapes des essais d’hydrométallurgies : préparation des réactifs, dissolution, séparation des solides et des liquides, concentration et analyse des résultats. Il devra aussi optimiser les différents paramètres d’opération afin d’obtenir les meilleurs rendements possibles.

Le cours consiste pour l’étudiant(e) à utiliser les connaissances acquises au cours de ses études afin de planifier et réaliser, en laboratoire, une opération de traitement de minerai ou des essais minéralurgiques avec un minerai choisi et obtenu par l’étudiant. Les objectifs plus spécifiques à atteindre sont :

• Choisir un minerai à traiter;
• Émettre une hypothèse de recherche;
• Planifier le projet;
• Commander le matériel et les réactifs nécessaires;
• Effectuer des essais préliminaires;
• Faire les ajustements requis et effectuer les essais ou le traitement envisagés;
• Contrôler et échantillonner le circuit;
• Faire les analyses;
• Compiler les résultats;
• Présenter, devant une audience, le projet ainsi que les résultats;

La session compte en moyenne 30 heures de cours par semaine (sans le temps d’études).

Le 1er chiffre représente le nombre d’heures de cours par semaine, le 2e chiffre indique le nombre d’heures de laboratoire ou de stage par semaine, alors que le 3e chiffre précise le nombre d’heures de travail personnel requis hebdomadairement pour réussir le cours.

Inscriptions possibles

à partir du 26 janvier 2021

(sur le site du SRACQ)

Merci à la compagnie Pipe Flow Software pour la donation de licences
pour l’utilisation de leur logiciel servant à concevoir des systèmes de pompage.

Icône en savoir plus

Tu veux en savoir plus?

Véronique St-Pierre
Aide pédagogique individuelle
418 338-8591, poste 239

Icône en savoir plus

Deviens étudiant d'un jour

L’activité Étudiant d’un jour est offerte tous les jours et tu peux t’inscrire en ligne!

Icône en savoir plus

Prêts et bourses

En t’inscrivant au Cégep de Thetford, tu peux faire la demande de prêts et de bourses.

Préalables en Technologie minérale, minéralurgie

  • Mathématiques Technico-sciences ou Sciences naturelles de secondaire 4 ou Culture, société et technique de secondaire 5
  • Science et technologie de l’environnement ou Science et environnement de secondaire 4

OU

  • Mathématiques 436 et Sciences physiques 436

OU

  • Leurs équivalents au secteur adulte
Cégep

Il te manque des cours ?

Tremplin DEC est un cheminement transitoire qui te permet d’acquérir les atouts nécessaires pour entreprendre des études collégiales. Cette formation te permet de consolider ton projet d’études ou d’obtenir  tes préalables manquants afin de répondre aux critères d’admission de ton programme futur. Sa durée varie de une à trois sessions consécutives

Possibilités de carrière

  • Compagnies d’exploitation minière
  • Producteurs de pierres et de granulats
  • Laboratoires d’analyses et d’essais de matériaux
  • Centres de recherche
  • Usines de transformation
  • Cimenteries et producteurs de chaux
  • Et plus encore!
X