Publication d’un deuxième ouvrage aux Presses du Cégep de Thetford

Les Presses du Cégep de Thetford viennent de publier l’ouvrage de René-Pierre Carrier qui s’intitule L’écriture fictionnelle comme espace de reconstruction d’une indianité en tension – La question identitaire dans l’œuvre de Bernard Assiniwi. Pour le consulter gratuitement, il suffit simplement de se rendre sur la page Web des Presses à l’adresse https://www.cegepthetford.ca/bibliotheque/les-presses/.

Résumé de l’ouvrage :

Auteur d’une trentaine d’ouvrages, Bernard Assiniwi a participé à partir des années 1970 à l’émergence d’une littérature amérindienne au Québec en mettant sa plume au service de la dénonciation de la dépossession territoriale et culturelle subie par les Premières Nations et d’une opération de revalorisation des cultures autochtones ancestrales. Son œuvre pose ainsi les jalons du questionnement identitaire d’un groupe minoritaire. Cet ouvrage s’intéresse au rapport entre écriture fictionnelle et contexte de production des œuvres à travers une étude approfondie du roman Le Bras coupé (1976) et du drame Il n’y a plus d’Indiens (1983), deux monuments de la carrière littéraire de l’auteur. Il sera d’abord question de la minorisation ayant marqué l’histoire des relations entre Autochtones et Allochtones au Canada, puis du fait que l’écriture d’Assiniwi est précisément alimentée par l’insécurité identitaire qu’il vit en tant qu’Amérindien questionnant la place lui étant réservée dans la société par l’Autre majoritaire. Partant du postulat qu’un tel sentiment d’inadéquation se cristallise à travers l’activité créatrice, nous chercherons à comprendre comment l’écriture fictionnelle devient chez Assiniwi un espace de reconstruction d’une indianité en tension, mais aussi un puissant outil de résistance et de résilience.

Présentation de l’auteur :

René-Pierre Carrier enseigne au Cégep de Thetford depuis 2013. Il y donne les cours de la formation générale en littérature ainsi que certains cours du programme Arts, lettres et communication. Il est détenteur d’une maîtrise en études littéraires de l’Université Laval. Ses travaux portant sur l’œuvre de l’écrivain autochtone Bernard Assiniwi, entre autres subventionnés par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, lui ont valu une mention au Tableau d’honneur de la Faculté des études supérieures et postdoctorales de l’université en 2017.

Quelques mots sur les Presses du Cégep de Thetford :

Fondées en 2020, les Presses ont pour objectifs de diffuser les mémoires de maîtrise et les thèses de doctorat des employés du Cégep par l’édition électronique, transférer en libre accès des connaissances scientifiques à un large public, mettre en lumière l’expertise des employés du Cégep dans leur champ d’études respectif, et contribuer au rayonnement provincial du Cégep de Thetford.

Sur la photo : René-Pierre Carrier

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
X