Cégépiens d'exception

Nancie Rouleau

Professeure-chercheure à l’École de Psychologie de l’Université Laval et Chercheure associée à la Faculté de Médecine de l’Université Harvard, madame Rouleau est reconnue pour son expertise sur le TDAH (Trouble du Déficit de l’Attention/Hyperactivité) et les interventions neuropsychologiques auprès d’enfants.

Après avoir obtenu un doctorat en neuropsychologie clinique à l’Université de Montréal au cours duquel elle a bénéficié de bourses lui permettant de compléter des stages cliniques et de recherche à Bruxelles et Liège en Belgique, elle a entrepris une carrière de neuropsychologue pour enfants en milieu hospitalier et en pratique privée. Elle acquiert ensuite le statut de professeure régulière à l’Université Laval où elle a développé la concentration en neuropsychologie ainsi que la Clinique universitaire de TDAH, puis a été directrice du programme Ph.D recherche-intervention.

Elle dirige le laboratoire MANDALAB (Mindfulness AND Attention LAB) au centre de recherche CERVO (Québec) et ses recherches portent sur le développement d’interventions de pleine conscience auprès des enfants TDAH et en milieu scolaire. Ses études sur les effets de la méditation et du yoga sur le développement du cerveau et de l’attention l’ont menée à élaborer le programme PEACE, actuellement en implantation dans les écoles primaires. Ses recherches à l’Université Harvard consistent plus particulièrement à étudier les effets de la pleine conscience sur des marqueurs biologiques liés aux trajectoires de santé physique et mentale. Auteure de nombreux ouvrages, madame Rouleau a reçu plusieurs prix au cours de sa carrière et a aussi été invitée à participer à de nombreuses conférences internationales.

Elle garde précieusement dans ses souvenirs les cours de piano avec Sœur Cécile. Son enseignement empreint de rigueur et de détermination lui ont appris à toujours se dépasser. Madame Rouleau affirme que l’art est essentiel au collégial dans l’exploration de soi et dans l’expression de nos émotions; un piano ou un fusain deviennent des compagnons précieux devant l’adversité de la vie de jeune adulte.

« C’est lors d’un cours de psychologie au CÉGEP que j’ai fait mon premier projet de recherche. J’ai toujours été fascinée par le fonctionnement de l’esprit et c’est à ce moment que j’ai compris qu’il était possible de l’explorer rigoureusement, par des méthodes scientifiques, afin de mieux le comprendre ».

X