Cégépiens d'exception

Nathalie Byrns

C’est un parcours jalonné d’expériences diverses, mais toutes aussi réussies les unes que les autres, qui marque jusqu’à présent la carrière artistique de Natalie Byrns.

Cette Thetfordoise dont la réputation déborde maintenant les frontières compte plusieurs cordes à son arc. En effet, l’artiste multidisciplinaire dont la carrière a pris son envol grâce au théâtre ne se limite plus à ce seul aspect de son talent, mais elle explore également le chant et l’écriture en plus d’enfiler les rôles majeurs dans diverses productions musicales.

À l’issue de ses études collégiales, madame Byrns opte pour le Conservatoire d’art dramatique de Québec. Fraîchement diplômée, elle entreprend une carrière de comédienne, tout en exploitant sa magnifique voix qui lui vaudra d’ailleurs le Prix de la presse au Festival international de la chanson de Granby. C’est d’ailleurs au retour d’un long séjour musical en Asie qu’elle amorce la création du premier de ses deux albums solos.

Une tournée en compagnie d’Anik Bérubé mène par la suite à la formation du duo folk ANCOLIE. L’expérience s’avère plus que profitable puisque les deux artistes produiront l’album « Le soleil en bulle » qui sera récompensé du Prix de l’auteur-compositeur francophone de l’année aux Canadian Folk Music Awards 2018.

Loin de se complaire dans cette réussite, madame Byrns poursuit, en parallèle, sa carrière de comédienne et de chanteuse. C’est ainsi qu’elle joue depuis plusieurs années dans la superproduction Décembre de la troupe Québec Issime, tout en ayant tenu un rôle de rêve dans la comédie musicale Un violon sur le toit. Et voilà qu’elle fait partie de la distribution d’une autre comédie musicale, Mamma Mia!

En plus d’avoir rencontré au Cégep celui qui allait devenir son mari et le père de ses deux enfants, madame Byrns conserve le souvenir de professeurs passionnés et, aussi, sa performance en chant qui lui avait valu la victoire à la toute première édition locale de Cégeps en spectacle.

« Si j’ai toujours rêvé de faire carrière comme chanteuse et comédienne, c’est au Cégep de Thetford que j’ai fait mes premiers pas sur scène. C’est là que j’ai goûté à l’euphorie du théâtre, notamment grâce à Michel Sansoucy qui nous a permis de travailler avec des metteurs en scène professionnels. Cela m’a vraiment inspirée pour devenir comédienne ».

X